Fabriquer un silencieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fabriquer un silencieux

Message  Nounours le Dim 3 Fév 2008 - 13:37

Cet accessoire change radicalement l'apparence d'un gun, et suivant la fabrication il peut être réaliste au point de baisser réellement le bruit de votre réplique ! L'article qui suit ne donne pas de plan à suivre à la lettre, mais donne différentes idées de réalisation en fonction des matériaux à votre disposition. N'oubliez pas que les dépotoirs contiennent des merveilles pour celui qui sait où chercher Smile)

Le tube

Avant tout, il doit être suffisamment rigide pour ne pas se plier au moindre choc. Vous pouvez utiliser du pvc de sanitaire (le diamètre 40 est bien adapté), du tube en Abs en acier ou en alu tronçonné violemment dans une rallonge d'aspirateur, un cache d'amortisseur, des gros tubes plastique de comprimés pharmaceutiques ou de dentifrice, une seringue à lavement, une pompe à main, des restes de Paint-ball (décompresseur, canon...), un cylindre encreur de fax, un doseur à huile pour mélange 2 temps (mais pour gros flingue alors...), une grosse pompe à vélo, une cartouche de joint silicone pour pistolet, une petite bombe de laque fine et longue etc... Les métaux rigide et très fin, genre canette, ont tendance à résonner à vide et donc à amplifier le bruit, n'utilisez pas ces matériaux non garnit si votre montage doit réellement baisser le son.

Lors de la découpe soyez précis, utilisez de préférence une boite à onglet guidée. Les deux bords doivent être rigoureusement coupés perpendiculairement au tube, sinon le montage ne suivra pas l'axe du canon d'où séquence fous rires et grosse honte sur le terrain Smile Dans tous les cas ne le choisissez pas trop lourd, sur la plupart des répliques les 3/4 du poids sont à l'avant, n'en rajoutez pas !

Les embouts

Vous avez de nombreuses solutions suivant les matériaux à votre disposition.

Sur un pvc sanitaire, il suffira de récupérer deux bouchons standard destinés à ce type de produit. Pour les rigidifier, remplissez-les d'Araldide ou d'époxy aluminium coté intérieur.
Sur un tube pharmaceutique, utilisez tout simplement le bouchon de ce tube ! Pour le rigidifier, même méthode que précédemment. Ensuite percez l'autre coté.
Dans une grosse pompe à vélo ou une petite pompe à main, les deux embouts sont déjà présents il suffira de les percer et de les adapter.
Taillez les dans des roulettes de Caddy de supermarché, dans des poulies de chantier ou dans des caches ronds de poignée de porte...
Soudez une grosse rondelle épaisse à chaque extrémité.
Si vous avez accès à un tour à métaux ou à bois, il est facile de les tourner dans une roulette massive ou un cylindre en plastique (On les trouve chez les marchands de matériel agricole ou de plastique industriel). Ils doivent être épais d'au moins 1cm et muni d'un petit rebord pour les caler sur le bout du tube.
Pour souder les plastiques utilisez de la colle spéciale pvc, pour les métaux utilisez plutôt du Syntofer ou mieux, de l'époxy alu.
Le filetage

Là encore il y a de nombreuses solutions.

Utiliser le cache flamme ou le protège-pas d'origine de votre réplique en le soudant dans un des bouchons. Il servira de filetage pour l'ensemble.
Récupérer un écrou de même filetage que le canon (Les pas inversés sont plus difficile à trouver). Incrustez-le en force dans l'épaisseur du bouchon puis scellez le tout à la colle bi composants.
Mouler le filetage avec du plastique modelable à chaud. Ce plastique spécial vendu en granulés fond dans l'eau bouillante et devient extrêmement dur en refroidissant, il peut être travaillé et refondu à volonté. Percez le bouchon plus large de 4 mm que le diamètre extérieur du filetage du canon. Découpez au Dremel plusieurs fentes en étoile à partir du trou. Étanchéifier le dessous du bouchon avec de l'adhésif, puis posez-le sur le filetage (bien perpendiculaire...) et coulez le plastique. Celui-ci prendra la forme de l'étoile du bouchon et du filetage du canon. L'ensemble est bien sur dévissable une fois le plastique froid. Pulvérisez au préalable un petit coup de silicone sur le filetage pour faciliter le premier démontage.
Vous pouvez aussi mouler le filetage avec de l'époxy aluminium, en protégeant au préalable le filetage d'un coup de silicone, puis par un enroulement de bande de Teflon plaqué au fond du filetage d'un coup de brosse à dent. Par contre il ne faut pas se rater, sinon c'est indémontable...
Vous n'utilisez pas de filetage. Ce montage est réservé aux canons lisses, non coniques et aux silencieux comportant une rondelle centrale. Les rondelles sont équipées de gros joints toriques qui maintiennent l'ensemble directement enfiché sur le canon externe et sur son pas de vis. Très fiable si c'est bien fait, ce système évite d'user le filetage du canon (en général en aliage pas très solide) par des montages/démontages successifs.
Le sens du montage peut être inversé. Dans ce cas le canon traverse le silencieux et se visse sur le deuxième embout. Ce montage est intéressant si vous ne désirez pas allonger exagérément votre réplique. Par contre il n'aura aucune influence sur le son, donc pas besoin de garnir l'intérieur.
Le filetage peut être placé au milieu du silencieux, cela évitera d'allonger la réplique tout en permettant de capter le son dans la dernière moitié du tube et de le traiter ensuite dans toute la longueur.
Insonorisation

Expérimentez différentes matières. Suivant le type et la quantité de matériaux absorbant, le son peut varier du simple au triple !

La garniture intérieure peut être fabriquée à partir d'une fine feuille de mousse ou de liège, percée de trous et enroulée en spirale non serrée. Collez les extrémités pour qu'elle ne bouge plus et ne gène pas le passage de la bille.
La mousse grise d'emballage en Polyuréthane couverte de creux et de bosses est assez intéressante. Elle absorbe bien les bruits et ne bouge pas dans son logement.
Taillez un rouleau dans une couche culotte pour bébé (neuve si possible...). Très efficace, sauf par temps de pluie…
Vous obtiendrez aussi d'excellents résultats avec une série de Tampax disposés en faisceaux autour d'un tube intérieur percé de gros trous. Par contre, même défaut que précédemment...
Vous pouvez utiliser une feuille anti-bruit de caisson d'imprimante matricielle. Très efficace, vous trouverez ce produit dans les casses informatiques.
Mais vous pouvez aussi utiliser du coton cardé, des lanières de chiffon fin, de la laine épaisse ou du feutre fin enroulé en spirale, de la gaze de rembourrage de coussin ou des granulés d'isolation de toiture. Dans ces cas là il faudra protéger le trajet intérieur de la bille de ces matériaux, à l'aide d'un second tube de 10mm de diamètre minimum, très fin et percé d'une multitude de petits trous. On peut utiliser pour ça un rouleau de grillage en grillage inoxydable ou en moustiquaire, une crépine cylindrique de pompe ou de lave-vaisselle, ou encore un grillage de protection de haut parleur (méthode Julien Smile
Les finitions

Suivant les matériaux utilisés, différentes méthodes sont possibles.

Passez d'abord un petit coup de laine de fer fine (taille 0) sur les parties à peindre, puis nettoyez le résultat à l'alcool à brûler. La peinture accrochera ensuite beaucoup mieux.
Sur les plastiques, une première couche de base grise en bombe pour maquette donnera une très bonne accroche à la peinture finale.
Sur les métaux, une peinture pour carrosserie ou à base de résine résistera bien aux chocs et aux frottements.
Vous pouvez aussi utiliser de la peinture en bombe noire haute température pour chaudière. Passez 3 fines couches à 1h d'intervalle, de loin et en évitant les coulures. Puis faites cuire les pièces peintes (métalliques...) au four à 250° pendant 1/2h. La peinture va durcir et se souder au support en donnant une couche extrêmement résistante.
Vous pouvez faire des effets étonnant avec de la peinture métallisée pour carrosserie, notamment pour vieillir le tout en frottant rapidement les angles avec un chiffon avant que la peinture ne soit sèche.
Dans tous les cas la peinture en bombe donnera une meilleure finition que l'application au pinceau, mais à condition de projeter d'assez loin et sans insister au même endroit.

2 exemples

Voici les étapes de fabrication de deux silencieux type. Le premier est constitué d'une bombe à eau micronisée en métal fin, de deux embouts sauvagement découpés dans des roulements de bande de transport, d'un paquet de coton et d'un morceau de grillage en plastique qui empêchera le coton de déborder sur la trajectoire de la bille.

La fixation est assurée par un bloc de plastique modelable moulé sur le filetage, puis fixé à l'intérieur de l'embout par un épaulement. Le coton entoure le rouleau de grillage, dont les extrémités sont insérées dans les deux embouts. Une fois ceux-ci collé à l'intérieur du tube, l'ensemble est peint à la bombe à chaudière. Les marquages sont assurés par une impression jet d'encre sur un papier à transfert thermique couleur pour Tee-shirt et le tout est protégé par une couche de vernis marin mat en bombe. Avec le coton, la réduction sonore est tout à fait étonnante !

Les pièces


Prêt à être inséré dans le tube


Terminé


Le second modèle est une pièce unique Spécial Ouroumov . Entièrement en Pvc, il est constitué d'un tuyau d'évacuation sanitaire de 50 x 300... d'un second tube de 30mm de diamètre, d'un bout de grillage plastique enroulé cousu et vrillé puis recouvert d'une feuille de moustiquaire, d'une nappe de coton et de 3 rondelles épaisses tournées dans un barreau en Pvc massif, puis cannelées au diamètre du grillage et du tube interne. Ce modèle s'enfonce en partie sur le canon extérieur (coté tuyau de 30), l'autre coté dépassant du canon (coté grillage). Deux groupes de joints toriques, placés dans une gorge située à l’intérieur des 2 premières rondelles, font la liaison avec le canon externe et le pas de vis en empêchant toute vibration et bruit. A la différence des silencieux classiques vissé en bout de canon, celui-ci est maintenu par deux points distants de 10 cm, ce qui donne une extrême rigidité et solidité à l'ensemble (Attention, en cas de gamelle le canon pliera avant le silencieux...)

Le lien pas de vis/silencieux étant situé dans la rondelle centrale, la longueur de l'ensemble est réduite d'autant, tout en garantissant le traitement du son sur toute la longueur du cylindre (La rondelle centrale est échancrée de 4 entailles qui mettent en communication la partie avant et arrière du cylindre). Les pièces internes sont scellées entre elles à la colle Pvc, puis la rondelle centrale est fixée par 4 vis traversant le cylindre grâce auxquelles le bloc interne complet reste démontable. Le vrillage du grillage permet un effet intéressant : le flux gazeux est mis en rotation et traverse plus facilement le grillage pour se dissiper dans le coton, l'ensemble ne laisse passer que très peu de souffle en sortie. Pour finaliser le tout, la surface est poncée puis peinte à la bombe à chaudière.

Efficace, ce modèle digne du Totem de la Dong Team est aussi d'une solidité à toute épreuve, j'ai roulé dessus en voiture pour le vérifier Smile

Les pièces


Prêt à être inséré dans le tube


Terminé


A vous de choisir parmi toutes ces possibilités, en fonction des matériaux à votre disposition et de vos possibilités en bricolage. Mais si vous préférez suivre une méthode complète de A à Z, vous trouverez deux méthodes détaillées sur la fabrication d'un silencieux en métal à cette adresse :http://airsoftupgrade.free.fr/Silencieux.htm
avatar
Nounours
Admin

Messages : 113
Date d'inscription : 02/02/2008
Age : 23
Localisation : Portiragnes

Voir le profil de l'utilisateur http://airsoft34.cheapforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum